Les prises de songes

Le Blog de Nicolas Guadagno

Mon Thérémine

Publié le 31 Décembre 2011 par Nicolas Guadagno in Créations Sonores, Musiques

Kézako ?

Inventé en 1920 par le physicien russe Léon Theremin, le thérémine est le premier instrument de musique électronique.

Pour faire simple : Un boîtier électronique, un champ magnétique et deux antennes qui permettent de varier le volume et la hauteur des notes en éloignant ou rapprochant les mains. Il n'y a donc aucun contact physique avec l'instrument, le son est produit simplement en faisant varier la distance de nos mains par rapport aux deux antennes. Effet visuel garantie ! On a vraiment la sensation de "tenir" les ondes sonores dans nos mains.

Musique ou effets sonores

Le thérémine est avant tout un instrument de musique qui permet de jouer des mélodies sur cinq octaves. Il existe même des concerto pour thérémine. Pour ma part, je l'utilise surtout pour créer des effets et ambiances sonores. Couplé à un multi-effets (écho, reverb, chorus...), il permet de fabriquer des univers sonores atypiques et rétro-futuristes (comme j'aime).

Développer l'imaginaire

Mon thérémine fait fureur dans les ateliers de création sonore que j'anime. Outre l'aspect ludique, c'est également un instrument très efficace pour exercer les sens (pas que l'ouïe) et développer l'imaginaire.

Mais plutôt qu'un long discours, voici une petite vidéo maison.

Commenter cet article

cslevine 28/06/2012 10:10

Vraiment très bien vos bruitages et effets. Superbe utilisation des plugins associés : Très aboutis !!
Je garde :-)

étonnant je suis comment dire, "retombé sur mes pieds" (sujet thérémin) par hasard en cherchant à "métro +bruitages de grillons" (sans succès) -> métro + bips de sonar" = succès !

Bien à vous
LEVINE Claude-Samuel,
( musicien thérémin et ondes)

Nicolas Guadagno 02/07/2012 12:53



Merci beaucoup pour votre appréciation. Venant de la part d'un virtuose tel que vous, ça fait d'autant plus plaisir.


Comme quoi, tous les chemins mènent au thérémin...


Du coup, je met votre site en lien :


http://www.cslevine.com


 


A propos des bip du métro parisien, il s'agit effectivement d'un clin d'oeil à l'époque où les grillons venaient se nourrir des mégots de cigarettes jetés sur les quais.


 


Cordialement


Nicolas Guadagno